Un siècle d'excellence typographique : Christophe Plantin et son officine (1555-1655)
Un siècle d'excellence typographique : Christophe Plantin et son officine (1555-1655) EN

I. Un typographe de la Renaissance

01. Les débuts de Christophe Plantin

Giovanni Michele Bruto. La institutione di una fanciulla nata nobilmente. L'institution d'une fille de noble maison. – Anvers : Christophe Plantin pour Jean Bellère, [1555]. In-8.

L'érudit vénitien Giovanni Michele Bruto (1517-1592) dédia ce traité d’éducation bilingue à la fille d'un compatriote rencontré à Anvers au printemps 1555. Première production repérée de Christophe Plantin, il parut cependant à l'adresse de Jean Bellère (1526-1595), imprimeur-libraire installé à Anvers depuis quelques années. Bellère étant parti pour la foire de Francfort, Plantin, officiellement imprimeur depuis le 30 mars 1555 et titulaire dès le 5 avril du privilège incluant l'ouvrage, en réalisa l'impression. À l’orée de sa carrière d’imprimeur, c’est sans doute le manque de fonds et d’une clientèle suffisante, qui ont conduit Plantin à cette association.

   La graphie « Plantain » qui apparaît au colophon fut corrigée, sur un autre exemplaire au moins, en « Plantin ».

Cultura Fonds : CS 85


Permalien : https://mazarinum.bibliotheque-mazarine.fr/idurl/5/21860