Un siècle d'excellence typographique : Christophe Plantin et son officine (1555-1655)
Un siècle d'excellence typographique : Christophe Plantin et son officine (1555-1655) EN

II. Stratagèmes éditoriaux

05. Partager les risques

Jean Chrysostome. De virginitate liber. Trad. Julius Pogianus. – Anvers : Christophe Plantin, 1565. In-16.

Id. – Anvers : Antonius Tilenius [Christophe Plantin], 1565. In-16.

La traduction latine du traité en grec de Chrysostome sur la virginité de la Vierge avait été commandée par l'éphémère pape Marcel II († 1555) à l'humaniste italien Giulio Poggiano (1522-1568), et le texte avait paru Rome chez Paul Manuce en 1562 au format in-4. Malgré l'adresse différente des pages de titre, ces deux exemplaires de l'édition anversoise in-16 relèvent d'un seul et même projet collaboratif : le nom de Christophe Plantin imprimeur reparaît au colophon du livre à l'adresse d'Antheunis Thielens (1528-1598), qui paya pour le privilège et le papier, tandis que Plantin rémunérait les compositeurs et les imprimeurs. Thielens, imprimeur récent (novembre 1564), ne possédant pas encore sa marque ni surtout son matériel, dut solliciter l'association avec Plantin pour partager les risques de l'investissement et les coûts de production, du reste réduits par le choix du petit format.

Cultura Fonds : NC 927 (Christophe Plantin)

Cultura Fonds : NC 270 (Antheunis Thielens)

 Fin du chapitre précédent


Permalien : https://mazarinum.bibliotheque-mazarine.fr/idurl/5/21861